Malheureusement pas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Malheureusement pas

Message par Hyprophore le Dim 17 Avr - 20:22

Il y a environ un mois de ça, ma grande soeur (demi-soeur pour être plus juste) m'avait parlé d'une maison étrange dans les hauts de Neuchâtel, un peu en dessus des Valangines. Voici la description qu'elle m'en a faite:

" Elle se trouve le long du chemin qui part à gauche tout en haut des Valangines (elle parlait ici des Valangines car nos cousins y ont habité). Elle est en lisière de forêt et elle me semble suspecte. C'est une très vieille maison, elle doit avoir plus de cent ans, et elle a toujours les volets clos. Elle dégage une atmosphère obscure et donne l'impression d'être abandonnée, mais il y a toujours une voiture parquée devant. Je n'ai jamais vu personne bouger à l'intérieur ou aux alentours.
La maison est bizarre, mais ce n'est pas tout: dans son jardin, il y a une sorte de tour à un étage avec des fenêtres en meurtrière. Ça ressemble à un bâtiment du Moyen-âge, ou même des Romains. Mais il a été entièrement rénové et il y a des vitres aux fenêtres. Les meurtrières sont si étroites qu'il ne doit pas y avoir de lumière qui rentre à l'intérieur. Je ne sais vraiment pas se qui ce passe dans cette maison, peut-être font-ils des partouses, je ne sais pas"

Voila à peu près tout ce qu'elle m'a raconté. Je fus tout de suite très intéressé. Après quelques jours, j'ai décidé d'aller voir moi-même sur place pour bien réaliser de quoi il s'agissait.
J'ai profité d'être en ville hier après-midi pour m'y rendre. Je pris donc le bus numéro 8 (boucle des Parcs) à la rue Saint-Honoré. Comme je ne savais pas trop ou je devais descendre, j'ai laissé passer les arrêts. 1ère arrêt, 2ème,...,8ème, 9ème c'est là, on ne peut pas aller plus haut. Heureusement une vieille femme pressa sur le bouton de demande d'arrêt sinon j'aurais été bon pour tout remonter à pied. Je regardai le panneau; "Avenue des Alpes". Il ne restait plus que qu'une centaine de mètres avant le début d'une route qui partait sur la gauche en montant. Comme elle semble aller vers la forêt, je la pris, mais j'ai vite réalisé qu'elle conduisait à un quartier résidentiel récent datant d'une dizaine d'années seulement. Cette maison ne pouvait pas s'y trouver.
Je ne savais plus où aller, quand j'ai remarqué un vieil escalier bordé de mousse bien verte qui conduisait à une rue encore un peu plus haut. Après l'avoir gravi, plus de doute, j'étais bien sur la rue en lisière de la forêt. Elle était bien assez large pour un piéton, mais trop étroite pour que deux voitures s'y croisent, d'où le 30 km/h peint en blanc sur le bitume. Dans mon dos, du côté lac, un long mur en pierre d’Hauterive couvert lui aussi de mousse suivait le bord de la route et de l’autre côté, un petit talus formait la limite avec la forêt de feuillus. Les cloches de la collégiale se mirent à sonner six heures et ne s’arrêtèrent qu’un quart d’heure après. Mais je devais faire un choix qui pourrais soit me faire gagner du temps soit m’en faire perdre : « Je vais à gauche ou à droite ? » Après quelques courts instants de réflexion, je me décidai pour la gauche. Je me mis donc en route en scrutant attentivement les maisons qui m’entouraient. Elles devaient avoir pour la plus part entre 60 et 70 ans. Après dix minutes de marche, la route se sépara en deux. Une partie repartait vers la gauche en direction du lac et semblait rejoindre la rue où je me trouvais auparavant. Alors je pris naturellement la partie qui partait vers la droite en s’enfonçant dans la forêt. Arrivé vers une fontaine romaine, la route continuait de monter et je ne distinguais plus une seule maison. C’est pourquoi, je pris la décision de couper à travers les arbres pour revenir vers les escaliers mousseux.
Je suivi un petit sentier qui partait de la fontaine et qui semblait aller dans la bonne direction.


A suivre…
(PS : ce n’est pas une histoire inventée, c’est vraiment ce qui m’est arrivé hier. Je vous met la suite demain, là j'ai encore trop de boulot pour continuer d'écrire)

Edit, le 20.04.05 : correction de la plus part des fautes d'orthographes (désolé...)

_________________
Si tu avances dans le noir, il ne sert à rien de regarder derrière toi
avatar
Hyprophore
Administrateur
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 577
Age : 30
Localisation : Saint-Blaise (NE), Suisse
Emploi : Criminologue
Date d'inscription : 26/01/2005

http://paranormal-ch.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Malheureusement pas

Message par Hyprophore le Mar 10 Mai - 18:13

Voici la suite (je m'excuse pour le temps qu'il ma fallut, mais j'étais vraiment débordé)


Après un petit moment, j’entendis l’aboiement d’un chien. Je levai les yeux et je vis un bâtard à poils court d’une soixantaine de centimètres de haut qui me fixais en grognant. Il était accompagné de trois Jeunes gens un peu plus âgées que moi, deux hommes et une femme habillés en punk sans crète. Comme je continuais à avancer, le chien montra les dents et semblait prêt à me foncer dessus et à me mordre. Mais au moment ou il s’élança, il fit un énorme détoure en jappant de trouille .J’ai regardé les propriétaires et je leur ai lancé : « Il à l’air d’avoir plus peur que moi ». Ils m’ont fait un sourire et j’ai continué mon chemin.
Comme il s’écartait de plus en plus de ma destination, j’ai coupé à travers la forêt peu épaisse, mais humide à cause des gouttes qui tombaient depuis environ un quart d’heure.
En tentant d’éviter une branche, mon pied s’enfonça dans un trou profond et je risquai de me tordre sérieusement mon autre cheville restée sur la terre ferme. Surpris, je sorti ma jambe de se vide et examinai plus attentivement se sur quoi j’avais marché. Il s’agissait en fait d’un ancien aqueduc romain qui traverse encore en partie les hauts de Neuchâtel et que j’avais complètement oublié. Une pierre usée par le temps avait fini par s’effondrer sous mon poids. Un peu salit par la terre mouillée, je continuai ma recherche.
Une dizaine de minutes plus tard, j’étais à nouveau devant l’escalier. Cette fois, je partis sur la droite espérant avoir plus de chance. Et en effet, après environ sept minutes, je vis un petit sentier goudronné qui montait sur ma gauche et qui conduisait à une maison cachée par une colline, mais dont la tour dépassait à travers les arbres. Impatient de voir enfin cette mystérieuse maison, je parcouru rapidement la distance qui me séparait d’un petit portail en fer. Je ne vous dit pas ma déception quand je vis enfin entièrement la demeure. Elle était fort belle, certes, mais ce n’était pas du tout ce à quoi je m’attendais.
Elle était formée d’une partie centrale entourée de deux sections plus petites et symétrique par rapport au milieu de la première. A l’arrière s’élevais une tour dépassant de cinq mètres le toits de la maison. En quelques mots, elle ressemblait fortement à une maison de gentille sorcière, un peu comme celle de « Charmed », avec en plus des balançoires dans le jardin.
Il y avait bien une voiture parquée devant, mais elle ne semblait pas être là depuis longtemps. De plus, je pouvais distinguer des personnes marcher à travers les fenêtres bien éclairées.
Pour ce qui est du bâtiment étrange dans le jardin, je fus là aussi déçu. Il s’agissait d’une grange servant à stocker divers matériaux de construction. Il possédait bien des fenêtres qui auraient pu ressembler à des meurtrières, mais, visiblement, rien de suspect autour de cette maison.
Désillusionné, je reparti en direction d’un arrêt de bus. Au passage, je remarqué la plaque désignant le nom de la rue : « Maujobia » Pour ne pas l’oublier, je pris mon téléphone portable et y inscrivit le nom. Voila ce qui s’inscrivit sur mon écran, à cause du dictionnaire automatique. « Ocult ? ». Je l’entrai manuellement et je continuai mon chemin de plus en plus détrempé par l’orage qui était maintenant juste en dessus de moi.

Voila l’histoire de l’un de mes après-midi


End

_________________
Si tu avances dans le noir, il ne sert à rien de regarder derrière toi
avatar
Hyprophore
Administrateur
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 577
Age : 30
Localisation : Saint-Blaise (NE), Suisse
Emploi : Criminologue
Date d'inscription : 26/01/2005

http://paranormal-ch.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum